Un dugong s’échoue au Kuendu Beach… et décède

Malgré la mobilisation de nombreux spécialistes, un dugong, qui mesurait 2,44 mètres et pesait plus de 200 kilos, est décédé vendredi après s’être échoué au Kuendu Beach, à Nouméa. Une nécropsie doit prochainement être réalisée.

Le sauvetage n’aura malheureusement pas suffi. Vendredi, vers 12 heures, les garde-nature de la province Sud ont été appelés alors qu’un dugong a été retrouvé échoué au Kendu Beach. D’abord maintenu en vie par le gardien de l’hôtel, l’animal est finalement décédé quelques minutes plus tard malgré l’intervention des garde-nature, du personnel de l’Aquarium des Lagons, de la chercheuse Claire Garrigue (IRD), spécialiste des mammifères marins, ou encore de différents membres de l’Office Français de la Biodiversité et de l’Université de Nouvelle-Calédonie. Ils ont également été aidés par différentes personnes, présentes sur place au moment des faits, pour soulever l’animal qui mesurait 2,44 mètres et pesait plus de 200 kilos.

Si l’Aquarium des Lagons devait accueillir le dugong, qui souffrait d’une plaie à la queue et d’une infection généralisée des tissus, celui-ci est finalement décédé avant son arrivée dans l’établissement nouméen. Le décès a été constaté par la vétérinaire Agathe Binois, également présente sur Nouméa ce jour-là, alors que le mammifère ne répondait plus aux stimuli.

De l’aquarium au laboratoire

Au vu de la grande vulnérabilité de cette espèce, une nécropsie doit être faite pour établir la cause de la mort. Mais, au vu de la taille de l’animal, des contraintes horaires et de la future formation dédiée aux dugongs dans trois semaines (dans le cadre de l’année du dugong, NDLR), l’animal a finalement été congelé. De l’aquarium, le mammifère a alors pris la direction du laboratoire de la Nouvelle-Calédonie, à Païta, alors que la nécropsie doit être réalisée le 26 septembre prochain. Contactée, la gendarmerie et les gardes-champêtres de la police municipale sont également venus en aide pour déplacer une nouvelle fois l’animal.

Une triste nouvelle alors que le dugong est une espèce classée « en danger d’extinction » en Calédonie, et ce depuis décembre 2022. Alors que les comptages faisaient état de 2000 dugongs en 2003, il serait dorénavant quatre fois moins dans les eaux calédoniennes. « Est-ce que c’est 400, 500 ou 600 espèces, c’est difficile à dire », expliquait Marc Oremus, responsable WWF sur le territoire, lors d’un vaste atelier à la province Sud pour tenter de sauver cet herbivore.

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un...

Un lycée agricole à La Foa

Ce jeudi 22 février aura été le jour des...

Le foyer wallisien débute sa « seconde vie »

Le foyer wallisien et futunien de Nouvelle-Calédonie, important lieu...

Le numérique peut mieux faire

L’écosystème calédonien de la Tech et du numérique faisait...

Nos réseaux

6,904FansJ'aime
177SuiveursSuivre
122SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes à Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin qui ont constaté les conditions indignes de détention et...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un nouvel établissement pénitentiaire pour remplacer le Camp-Est. Il sera construit sur un terrain de 18...

Un lycée agricole à La Foa

Ce jeudi 22 février aura été le jour des annonces. Éric Dupond-Morreti, ministre de la justice, a confirmé la construction d’une nouvelle prison, son...