Un dugong s’échoue au Kuendu Beach… et décède

Malgré la mobilisation de nombreux spécialistes, un dugong, qui mesurait 2,44 mètres et pesait plus de 200 kilos, est décédé vendredi après s’être échoué au Kuendu Beach, à Nouméa. Une nécropsie doit prochainement être réalisée.

Le sauvetage n’aura malheureusement pas suffi. Vendredi, vers 12 heures, les garde-nature de la province Sud ont été appelés alors qu’un dugong a été retrouvé échoué au Kendu Beach. D’abord maintenu en vie par le gardien de l’hôtel, l’animal est finalement décédé quelques minutes plus tard malgré l’intervention des garde-nature, du personnel de l’Aquarium des Lagons, de la chercheuse Claire Garrigue (IRD), spécialiste des mammifères marins, ou encore de différents membres de l’Office Français de la Biodiversité et de l’Université de Nouvelle-Calédonie. Ils ont également été aidés par différentes personnes, présentes sur place au moment des faits, pour soulever l’animal qui mesurait 2,44 mètres et pesait plus de 200 kilos.

Si l’Aquarium des Lagons devait accueillir le dugong, qui souffrait d’une plaie à la queue et d’une infection généralisée des tissus, celui-ci est finalement décédé avant son arrivée dans l’établissement nouméen. Le décès a été constaté par la vétérinaire Agathe Binois, également présente sur Nouméa ce jour-là, alors que le mammifère ne répondait plus aux stimuli.

De l’aquarium au laboratoire

Au vu de la grande vulnérabilité de cette espèce, une nécropsie doit être faite pour établir la cause de la mort. Mais, au vu de la taille de l’animal, des contraintes horaires et de la future formation dédiée aux dugongs dans trois semaines (dans le cadre de l’année du dugong, NDLR), l’animal a finalement été congelé. De l’aquarium, le mammifère a alors pris la direction du laboratoire de la Nouvelle-Calédonie, à Païta, alors que la nécropsie doit être réalisée le 26 septembre prochain. Contactée, la gendarmerie et les gardes-champêtres de la police municipale sont également venus en aide pour déplacer une nouvelle fois l’animal.

Une triste nouvelle alors que le dugong est une espèce classée « en danger d’extinction » en Calédonie, et ce depuis décembre 2022. Alors que les comptages faisaient état de 2000 dugongs en 2003, il serait dorénavant quatre fois moins dans les eaux calédoniennes. « Est-ce que c’est 400, 500 ou 600 espèces, c’est difficile à dire », expliquait Marc Oremus, responsable WWF sur le territoire, lors d’un vaste atelier à la province Sud pour tenter de sauver cet herbivore.

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Rencontre avec… Monseigneur Michel Calvet

Nommé évêque en 1979 puis archevêque de Nouméa le...

Il scie une branche et blesse son voisin

Le coup de main, illégal car payé alors que...

Initiative commune

C’est suffisamment important pour être souligné : les quatre...

Le dessin du jour #313

Consultez en ligne le dessin de l'édition du 26...

La voix du Caillou #313

Consultez en ligne l'édition du 26 juillet 2024 de...

Nos réseaux

13,557FansJ'aime
392SuiveursSuivre
649SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Rencontre avec… Monseigneur Michel Calvet

Nommé évêque en 1979 puis archevêque de Nouméa le 19 juin 1981, Monseigneur Calvet a vécu tous les moments forts de l’histoire contemporaine de...

Il scie une branche et blesse son voisin

Le coup de main, illégal car payé alors que non déclaré, a viré au drame le 17 août 2021 à Dumbéa. Pour avoir involontairement...

Initiative commune

C’est suffisamment important pour être souligné : les quatre parlementaires calédoniens, après avoir adressé en commun un courrier au chef de l’État, sont reçus...