Un dispositif pour aider les jeunes à décrocher leur code de la route

Vendredi dernier, quatorze jeunes inscrits à la première session du dispositif SPSSR initiée par la mairie ont passé leur code. Neuf d’entre eux ont validé ce premier examen. Nouvelle chance pour les recalés la semaine prochaine.

Dans le cadre du contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), la mairie a mis en place une 1er session du dispositif SPSSR en direction des jeunes de la commune. Quatorze d’entre eux ont bénéficié de ce dispositif. « Au départ, le service de la police municipale avait recensé massivement toutes les personnes intéressées (160 personnes) puis une réunion d’information collective a été mise en place. Afin de pouvoir créer des groupes pour les évaluations nous avons croisé les données avec les services de la Direction de l’Emploi et du Logement, du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation, de la Direction de la Protection de l’Enfance et de la Jeunesse et cela afin de pouvoir proposer un accompagnement global de la personne. Les critères qui ont permis de sélectionner les personnes ont été les suivants : la présence à la réunion d’information du 1er juin à 14h au Colisée de Bourail, l’âge : entre 18 et 35 ans, l’activité professionnelle ou être scolarisé, la réalisation de la journée d’appel et de la citoyenneté (JDC), l’examen du code de la route déjà obtenu, explique, Nelly Dedieu, responsable du CLSPD. Cette opportunité d’obtenir son permis de conduire pour les jeunes est à la base une volonté politique de Mario Bouearan, premier adjoint au maire . L’objectif est de travailler sur tout ce qui touche la sécurité routière et notamment avec la mise en place d’une semaine de sensibilisation (théâtre forum, gestion des émotions, formation PSC1) en amont de la formation au code de la route ».

Vers les 100%

Ce dispositif est donc financé entièrement par la mairie. Les stagiaires ont donc passé l’examen du code. 60% d’entre eux, l’ont validé. « Je suis satisfait des résultats. Neuf reçus, pour une première session c’est bien. On arrivera peut-être même à 100% sur cette session car les autres repasseront leur code la semaine prochaine », s’est félicité, Jean Bernard Dalle le responsable de l’IFPCR qui s’occupe aussi du dispositif permis pour l’avenir (PPA). « Les jeunes ont toujours été assidus, à l’heure et motivés, donc une formation très agréable autant pour eux que pour moi ». Pour mettre toutes les chances de leur côté, des facilités ont été accordées à certains stagiaires. « Pour faciliter leur déplacement, quatre jeunes ont été hébergés dans le chalet de la mairie », dévoile, Johann Collet, le directeur de la sécurité et de la prévention. Une deuxième session de préparation au code de la route va débuter le 11 septembre pour dix autres candidats qui ont déjà été évalués avec l’IFPCR.

Nadège Bège

Fil d'actualité

Kaala-Gomen : ce que l’on sait de la personne décédée sur un barrage

Samedi 18 mai, sur un barrage à Kaala-Gomen, un...

Un père de famille meurt sur un barrage à Kaala-Gomen

Une personne est morte et deux autres ont été...

Vaimu’a Muliava : “La paix n’est pas une option, c’est un devoir”

Pour le gouvernement, représenté samedi après-midi par Vaimu'a Muliava...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Kaala-Gomen : ce que l’on sait de la personne décédée sur un barrage

Samedi 18 mai, sur un barrage à Kaala-Gomen, un homme est décédé après avoir tenté de force le blocage et après avoir ouvert le...

EN DIRECT – Les forces de l’ordre ont repris le contrôle de l’axe Nouméa-Tontouta

Il y a une semaine, lundi 13 mai, la Nouvelle-Calédonie a basculé dans l'horreur avec le début des débordements et des émeutes. Si l'axe...

Une vaste opération lancée pour « nettoyer » la route jusqu’à l’aéroport

21 h 00 - « Les groupes qui se sont mis en place dans la ville de Nouméa, les groupes de protection, les opérations...