Au parc Fayard, prenez soin de votre extérieur

Près de 15 000 personnes sont attendues samedi et dimanche au parc Fayard (de 8 heures à 17 heures), lors de la 8e édition du Salon Nature et Jardins.

C’est un rendez-vous dorénavant bien implanté dans le paysage calédonien. Samedi et dimanche, au parc Fayard, est organisée la 8e édition du Salon Nature et Jardins. « Si l’on se fie aux dernières éditions, elles avaient réuni entre 15 000 et 18 000 personnes », précise Dany Mourtier, organisatrice et gérante d’Action Pub NC. Cette année, 120 exposants ont répondu présent et installeront leur stand à Dumbéa, contre 80 lors de la première année. « On avance, on progresse, sourit-elle. On a de nouveaux exposants, mais on retrouve une fois encore nos fidèles exposants, qui reviennent chaque année ». Beaucoup viendront évidemment du Grand Nouméa, mais des représentants de Bourail, de Pouembout, de Canala, de Poya sont également attendus. « La Brousse est bien représentée, il nous manque que les îles Loyauté », détaille-t-elle.

« Bien au-delà du jardinage »

Parmi les nouveautés visibles cette année, Dany Mourtier note l’arrivée du Jardin aux 1000 fruits, qui propose « de nombreux arbres fruitiers qu’on ne connaît pas forcément », de Récu’plantes NC, qui permet « d’échanger et de faire de la récupération de plantes abîmées » afin de leur apporter une seconde vie, ou encore de la distillerie de Boulouparis. Car le salon Nature et Jardins dépasse le seul cadre du jardinage. Dans les allées du Parc Fayard, vous pourrez ainsi partir à la découverte de l’aménagement extérieur, des nouveautés écologiques, des tendances, de la motoculture, des objets bien-être… « C’est bien au-delà du jardinage, l’idée est vraiment de prendre soin de son extérieur », détaille Dany Mourtier. Car, pour elle, « s’occuper de son chez soi, fait du bien au moral ». « C’est une belle occasion pour les Calédoniens de trouver ce dont ils ont besoin, de découvrir les nouveautés et rencontrer les professionnels », promet-elle. Le tout dans une ambiance festive alors que les organisateurs ont également misé, cette année, sur une animation scénique, avec « la mise en avant de l’identité dumbéenne ».

Claire Gaveau

Fil d'actualité

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, Dumbéa et au Mont-Dore

Une semaine après le début de la flambée de...

A Ducos , il faut “sauver les entreprises encore debout”

La Chambre de commerce et d'industrie a lancé un...

L’Australie “vraiment préoccupée” par les émeutes en Calédonie

Le chef du gouvernement australien a annoncé qu'environ 300...

Emeutes en Calédonie : comment gérer ses déchets pendant la crise ?

Depuis le début des troubles urbains le 13 mai...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Comment l’Azerbaïdjan profite des émeutes calédoniennes pour déstabiliser la France

Faux comptes, médias et profils liés à cet État du Caucase… Depuis que le territoire calédonien est secoué par une flambée de violences, le...

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, Dumbéa et au Mont-Dore

Une semaine après le début de la flambée de violences qui a embrasé le Grand Nouméa, voici un aperçu du paysage, ce lundi matin,...

A Ducos , il faut “sauver les entreprises encore debout”

La Chambre de commerce et d'industrie a lancé un "nouveau cri d'alerte" dans un communiqué afin de protéger les entreprises "encore indemnes". La zone industrielle...