Rencontre avec… Joël Kasarhérou

Ce soir à l’université, Joël Kasarhérou, fondateur de « construire autrement » présentera son ouvrage « la décolonisation de la Nouvelle-Calédonie : quel avenir ? » ; Nous nous sommes intéressés à l’homme et à son mouvement.

Construire Autrement est un parti, un mouvement, une association, un think tank ?

Joël Kasarhérou : Il est vrai qu’au début, c’est parti comme un think tank, mais c’est devenu un parti politique, officiellement déclaré comme tel et nous avons pris part à plusieurs suffrages. Ses objectifs sont simples, il s’agit de sortir du marasme dans lequel on est. D’abord économique, parce que beaucoup de nos adhérents viennent du privé, de ce que l’on appelle peut-être à tort la « société civile », et qui constatent qu’il y a beaucoup de dysfonctionnements et de problèmes structuraux qui empêchent la Calédonie de pouvoir se développer. Ne serait-ce que la fiscalité, le nickel, l’initiative privée, ce sont là des sujets qui concernent beaucoup de Calédoniens.

Vous inscrivez-vous, ou non, dans le débat indépendance/non-indépendance ?

JK : On est au-delà. Les sujets de départ sont de traiter les problèmes, les vrais. Pour nous, le statut est un véhicule juridique. A compter du moment où on décide d’un projet de société, on peut se mettre dedans, mais pour nous il est important d’abord de dire ce que l’on veut comme société : si on souhaite que les richesses soient mieux réparties, si l’on veut de la redistribution, une fiscalité plus juste et si l’on veut responsabiliser les gens.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La SLN, privée de production minière jusqu’à nouvel ordre

La situation est pour le moins préoccupante pour le...

Les derniers jours de la SLN ?

Désormais, la SLN vit sous la menace de se...

« Vous vendez la mort »

Mardi à Nouméa, un homme a été condamné à...

« Il ne se passe pas un jour sans un incident »

Une triple agression cette semaine et des insultes quotidiennes...

« Les réponses sont multiples »

Le procureur de la République, arrivé hier matin au...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La SLN, privée de production minière jusqu’à nouvel ordre

La situation est pour le moins préoccupante pour le principal employeur du pays. Tous ses sites miniers sont à l’arrêt, aussi bien ceux du...

Les derniers jours de la SLN ?

Désormais, la SLN vit sous la menace de se voir interdire l’exploitation de ses sites miniers de la province Nord, pour une durée indéterminée....

« Vous vendez la mort »

Mardi à Nouméa, un homme a été condamné à huit mois de prison ferme pour avoir vendu du cannabis en janvier à Dumbéa. Demain, il...