Santé et solidarité à l’ordre du jour

Plusieurs mesures ont été adoptées hier matin à Nouméa lors d’une assemblée de la province Sud.

Trouver des médecins

« En octobre 2022, la province Sud a pris une mesure visant à favoriser l’installation de cabinet de médecine libérale dans les communes de l’intérieur et à l’Île des Pins ainsi qu’à certaines zones du Grand Nouméa moins pourvues : Katiramona, Plum, Mont-Dore Sud, Vallon Dore, Tontouta. Cette mesure permet une aide à l’installation de 6 millions de francs, versée en trois parties sur trois années, et le remboursement des frais de formations annuelles (…) Face au succès rencontré avec déjà deux nouvelles installations à Tontouta et Boulouparis, la province Sud souhaite élargir ce dispositif aux cabinets de chirurgiens-dentistes qui restent trop peu nombreux dans les communes de l’intérieur », résume la Maison bleue. « Ça va permettre à un certain nombre de dossiers qui sont déjà en cours, notamment sur Farino », d’aboutir, pour au final « avoir une carte sanitaire plus uniforme », a commenté la présidente de la province Sud, Sonia Backès.

Soutien au privé

« En raison des difficultés conjoncturelles rencontrées par les établissements de soins hospitaliers », avec pour conséquences une « pénurie de médecins » et la crainte de ne plus avoir « une offre de soins de qualité », la province Sud « a décidé d’apporter un soutien économique aux établissements de soins hospitaliers de droit privé ». Ce dispositif, « c’est en particulier pour aider la clinique Kuindo-Magnin, dont on sait qu’elle est à la limite de la cessation de paiement », éclaire Sonia Backès.

Tendre la main

« La province souhaite accompagner les commerçants qui seraient victimes d’effractions afin qu’ils puissent reprendre dans les meilleurs délais leur activé et ce sans nécessairement attendre le remboursement de leur assurance », écrit la collectivité. Le montant de l’aide est fixé à 8 millions de francs maximum par victime, avec deux ans pour rembourser.

Aide à la numérisation

Depuis septembre 2021 est en place, en test, « une aide financière exceptionnelle » ayant « pour but de favoriser la transformation digitale des petites entreprises », et ce « dans la limite de 250 000 francs » par structure. En près de deux ans, « 35 entreprises dont l’effectif n’excède pas 10 personnes ont pu bénéficier » de ce soutien, « pour un montant total de 7,1 millions de francs », explique la province Sud. Le dispositif, « dont l’efficacité est aujourd’hui démontrée », s’est vu hier « pérennisé » avec le vote d’une « délibération pour le rendre permanent ».

Contrat d’engagement

Lorsqu’une « personne demandeuse d’aide sociale ne relevant pas de la première nécessité » sollicite la province Sud, « la collectivité demande en retour à son administré » qu’il fasse ce qu’il faut pour avoir un « maximum de chances d’atteindre ses objectifs personnels ». Du donnant-donnant. « Les aides d’urgence (…) représentent un budget conséquent pour la collectivité, de plus de 300 millions de francs par an », rappelle la province Sud.

Favoriser les études

« Dans le but de démocratiser l’entrée à l’Institut d’études politiques (IEP) » à Paris, une aide existe pour les étudiants calédoniens. Jusqu’en 2022, les trois provinces, le gouvernement et la Maison de la Nouvelle-Calédonie y participaient, puis la « convention n’a pas été renouvelée, par défaut de signature de la province Nord et du gouvernement, ce qui a mené la province Sud à mettre en place un dispositif transitoire en urgence », rembobine la Maison bleue. « Compte tenu de l’absence de volonté du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et de la province Nord de s’engager dans ce projet commun, la province Sud envisage donc de ne pas priver ses jeunes de ces dispositifs, et donc de continuer l’accompagnement de ces étudiants méritants », et ce « en attendant la conclusion d’un nouvel accord ».

Nouveau fournisseur

Les tenues des élèves des écoles maternelles et primaires de la province Sud devaient, pour la période 2022-2026, être fournies par une société locale. Cette dernière, « en difficulté de trésorerie », a reçu en novembre une aide provinciale de 8 millions de francs. Cela lui a suffi temporairement, mais les financesd e l’entreprise se retrouvent à nouveau « à un niveau critique ». Un changement est nécessaire. « La province Sud a décidé de mettre fin à la délégation de service public (…) Elle va procéder au rachat du stock résiduel, commander le réassort et, par le biais d’un marché spécifique, assurer dans les meilleures conditions possibles la fourniture des tenues communes pour la rentrée scolaire 2024 », conclut la collectivité.

Anthony Fillet

Fil d'actualité

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays",...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves...

Emmanuel Macron : une journée en Calédonie

Le président de la République arrivera dans la nuit...

Mais c’est qui maintenant la CCAT ?

Il y a quelques semaines encore, on savait qui...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays", ont été envoyés en Calédonie, mardi 21 mai, après l'annonce de la venue d'Emmanuel Macron....

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie a constitué une surprise. Mais que peut-il en sortir ? Personne n’en a la moindre idée. 13...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves violences sur des policiers municipaux à Nouméa se sont plaints des conditions de détention d’un...