Les deux chemins

Durant deux journées, la Nouvelle-Calédonie aura donc vécu au rythme de la visite présidentielle d’Emmanuel Macron. Une visite qui s’est achevée par un moment fort : le discours de la place des Cocotiers devant plus de 10 000 personnes.

Ces plus de 10 000 Calédoniens ne faisaient pas mystère de leur volonté d’appartenance à la France. Ce sont les partisans du Non qui étaient venus écouter le Chef de l’État les confirmer dans leur choix et leurs convictions. Leurs applaudissements soulignaient bien leur satisfaction d’avoir été entendus et compris, et s’ils n’ont retenu qu’une seule phrase, c’est bien celle-ci : « la Nouvelle-Calédonie est française parce qu’elle a choisi d’être française. » Mais ceci ayant été posé, le président de la République a exhorté les Calédoniens à suivre deux chemins : celui du pardon et celui de l’avenir.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...