Le naufrage du France II à Moindou : 5e épisode

Résumé : la compagnie Prentout-Leblond, armateur de Rouen, opérait un navire à propulsion mixte transportant du pétrole entre la France et les États-Unis. Elle décide de faire construire un nouveau navire, encore plus grand que le France I armé par la compagnie française Bordes. Objectif : aller jusque dans le Pacifique en transportant également des passagers.

Pour satisfaire les exigences de la Société Anonyme des Navires Mixtes que préside Henri-Victor Prentout-Leblond, les ingénieurs et les chantiers navals de la Gironde vont devoir réaliser des prouesses. D’ailleurs, nombreux sont les spécialistes de l’armement maritime à être dubitatifs.

Le France II a une coque en acier. Il mesure 146 mètres 20 de long, et 16 mètres 90 de large. La hauteur des mâts culmine à 64 mètres. Et surtout, son grément est de cinq mâts barque. C’est gigantesque. La surface de voile est de 6350 mètres carrés.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays",...

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves...

Emmanuel Macron : une journée en Calédonie

Le président de la République arrivera dans la nuit...

Mais c’est qui maintenant la CCAT ?

Il y a quelques semaines encore, on savait qui...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de "différents pays", ont été envoyés en Calédonie, mardi 21 mai, après l'annonce de la venue d'Emmanuel Macron....

Je vous ai compris ?

L’annonce de la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie a constitué une surprise. Mais que peut-il en sortir ? Personne n’en a la moindre idée. 13...

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves violences sur des policiers municipaux à Nouméa se sont plaints des conditions de détention d’un...