Crash d’ULM à Païta : le BEA pointe un dysfonctionnement de la pompe à essence

Un enseignant du collège d’Auteuil avait perdu la vie dans un crash d’ULM sur le site de la déchetterie de Gadji en février dernier. Le Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) vient de rendre ses conclusions.

L’appareil s’était embrasé en quelques secondes, ne laissant aucune chance à son pilote. Le 18 février dernier, vers 9h30, une épaisse colonne de fumée noire se dégage de la zone de stockage de la déchèterie de Gadji, à Païta. Quelques secondes plus tôt, un ULM « multiaxes (classe 3) Skyranger » vient de tenter un atterrissage forcé après une panne moteur. Seul à bord de cet appareil biplace, le pilote, un résident de Païta et enseignant de technologie au collège d’Auteuil de 52 ans, avait manqué cette délicate manœuvre. L’ULM avait alors heurté un talus avant de se retourner et de se transformer en torche géante. Cinq mois après ce drame, le Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) vient de rendre son « rapport d’enquête » en reconstituant le scénario le plus précis possible et en identifiant les défaillances de sécurité.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...