Arrêts de complaisance : un abus qui coûte cher

La Nouvelle-Calédonie n’échappe pas aux arrêts maladie de complaisance. L’absentéisme abusif nuit gravement aux entreprises qui en paient le prix fort. Et aucune administration ne semble avoir pris conscience de l’ampleur du phénomène.

« Quand on refuse un congé, cela arrive souvent que le salarié se mette en arrêt », nous dit une cheffe d’entreprise. Autre dérive récurrente dont témoigne un patron du BTP : « quand un salarié qui a démissionné pose son préavis, il se met souvent en arrêt dans la foulée ». Les abus sont fréquents. Un dispositif de contrôle existe pourtant. Au moindre doute sur la véracité de la maladie d’un de ses salariés, tout employeur peut demander à la CAFAT de procéder à un contrôle médical au domicile du patient pendant son arrêt de travail afin de vérifier que celui-ci reste justifié par son état de santé. Mais  les médecins contrôleurs de la CAFAT sont en nombre limité. Aussi, faute de temps et de moyens, l’organisme de protection sociale se concentre sur les contrôles d’accidents de travail qu’il finance contrairement aux arrêts maladie, essentiellement à la charge de l’employeur.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...