Moins d’élèves et quasiment autant de classes

La rentrée scolaire en province Sud, c’est ce matin. Les effectifs sont en baisse par rapport à il y a un an. Quelles raisons et quelles conséquences ? Éléments de réponse avec Sonia Backès et Gil Brial.

« On a un peu moins de 18 500 élèves cette année » dans les écoles (maternelles et primaires) publiques en province Sud, « c’est moins que l’année dernière » : le déficit est de 175 enfants, selon les données fournies par la Maison bleue. Ainsi Gil Brial, 2e vice-président de la collectivité, entamait la semaine dernière la présentation de la rentrée scolaire 2024.

« Pourquoi il y a moins d’élèves », interroge Sonia Backès, avant d’y répondre. « Il y a un double phénomène. Il y a d’abord une baisse du nombre d’enfants : on le voit en petite et en moyenne section. Les gens font moins d’enfants. D’autre part, des gens sont partis : ça s’atténue un peu, mais ça continue de peser », observe la présidente de l’assemblée de la province Sud.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

L’État accorde un prêt de plus à la SLN

Le groupe Eramet, actionnaire majoritaire (56%) de la SLN...

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un...

Un lycée agricole à La Foa

Ce jeudi 22 février aura été le jour des...

Le foyer wallisien débute sa « seconde vie »

Le foyer wallisien et futunien de Nouvelle-Calédonie, important lieu...

Nos réseaux

6,904FansJ'aime
177SuiveursSuivre
122SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

L’État accorde un prêt de plus à la SLN

Le groupe Eramet, actionnaire majoritaire (56%) de la SLN (le reste des parts se partagent entre les provinces à 34% et un groupe japonais...

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes à Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin qui ont constaté les conditions indignes de détention et...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un nouvel établissement pénitentiaire pour remplacer le Camp-Est. Il sera construit sur un terrain de 18...